CSE – Scanners et IRM

18, Rue Beaurepaire 
75010 Paris
Métro Station République :


Du Lundi au Vendredi de 8h à 19h30
et le Samedi de 9h à 12h30

C.S.E. Centre d’imagerie médicale, vous propose de réaliser votre IRM à Paris 10e

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) est une technique d’imagerie, très performante et non invasive, permettant d’explorer la totalité du corps humain.

Situé au cœur de Paris, dans le 10e arrondissement, le département d’IRM de notre centre est à votre disposition 6 jours sur 7, du lundi matin au samedi soir, incluant plusieurs nocturnes hebdomadaires.

Reconnus pour la performance et l’efficacité de toutes nos explorations, nous sommes à votre service pour vous accompagner à chaque étape de votre examen.

Les examens d’IRM réalisés au centre de Paris, à proximité de la République

L’Imagerie par Résonance Magnétique ou IRM, est une technique d’imagerie médicale ultraperformante, indolore, ne nécessitant aucune utilisation des rayons X. À l’aide d’un aimant très puissant en forme d’anneau dans lequel coulisse le lit d’examen, cette technique restitue des images tridimensionnelles de l’organe ciblé. L’IRM joue un rôle déterminant dans l’analyse et le diagnostic de nombreuses maladies touchant le système nerveux, le système digestif, le système gynécologique et urinaire, les seins, l’ORL, l’appareil musculaire et ostéo-articulaire.

Nous sommes en mesure d’intervenir dans les domaines suivants :

IRM cérébrale

Qu’est-ce que l’IRM cérébrale

L’IRM cérébrale a pour objectif de rechercher la localisation et la nature des anomalies du cerveau ou de ses vaisseaux, à l’origine de symptômes neurologiques permanents ou transitoires.
L’examen est soit réalisé, d’emblée soit en seconde intention, pour compléter l’exploration d’une anomalie détectée au scanner cérébral.

IRM du Foie (ou hépatique)

Qu’est-ce que l’IRM hépatique

L’IRM hépatique permet de compléter l’exploration de certaines anomalies du foie, détectées à l’échographie ou au scanner. Plusieurs séries de coupes sont réalisées sur le foie, des images sont réalisées sans puis avec injection de produit de contraste.

IRM ORL

Qu’est-ce que l’IRM ORL

L’IRM ORL permet d’analyser spécifiquement les structures du conduit auditif, des sinus de la face, du cavum, du pharynx, du larynx, de la thyroïde et des glandes salivaires, en réalisant des séries de coupes selon les 3 axes principaux: transversal, frontal et sagittal.

IRM Ostéo-Articulaire

Qu’est-ce que l’IRM Ostéo-Articulaire ?

L’IRM est un examen aux performances diagnostiques extraordinaires, pour l’exploration de toutes les articulations du corps, comme la hanche, le poignet, la main, la cheville et le pied, mais celles qui sont le plus souvent examinées par cette méthode sont le genou et l’épaule.

IRM du Pelvis

Qu’est-ce que l’IRM du pelvis

L’IRM du pelvis permet d’analyser les structures pelviennes de la femme (utérus, ovaires, vessie, tube digestif, ligaments et muscles) ou de l’homme (vessie, prostate, vésicules séminales, tube digestif) ainsi que les éléments vasculaires, artériels et veineux, et ganglionnaires de cette région de l’abdomen. Ce type d’imagerie permet une reconstruction en 3D, de nombreuses pathologies d’origine digestive, gynécologique ou urinaire.

IRM du rachis (ou médullaire)

Qu’est-ce que l’IRM du rachis ?

L’IRM rachidienne permet d’analyser les structures vertébrales et paravertébrales rachidiennes (vertèbre, disque intervertébral, ligaments, muscles) ainsi que les éléments du système nerveux qu’elles contiennent (moelle épinière et racines nerveuses). Il donc possible de réaliser plusieurs types d’examens, selon la région à étudier, cervicale, dorsale, lombaire ou rachidienne complète.

IRM du sein (ou mammaire)

Qu’est ce qu’un IRM du sein ou IRM mammaire ?

Une IRM du sein ou IRM mammaire permet de compléter et de préciser l’exploration de certaines anomalies du sein détectées lors d’une mammographie, d’une échographie mammaire, ou encore après un examen clinique anormal, sans traduction radiographique.

En principe, l’IRM mammaire n’est pas un examen de dépistage, sauf chez certaines femmes présentant un risque important lié à une mutation génétique ou à de lourds antécédents familiaux.

La visualisation d’une « prises de contraste » anormale est une des principales informations fournies par l’IRM. L’un des avantages indiscutables de cette technique est la fiabilité d’un résultat négatif ; en effet en cas de normalité, l’éventualité d’une lésion suspecte de malignité peut être écartée.